Un visible invisible…

En général, un « tout » est constitué de parties dites « visibles à l’œil nu » et « invisibles à l’œil nu ».

« Invisible » étant différent d’« inexistant », l’invisible me semble indispensable à prendre en compte car : il est associé au visible, il est un support du visible, il est plus grand que le visible, il est présent, partout, en permanence, avec, autour et à l’intérieur de nous, il agit, influence le visible et donc notre vie…

Dans la Nature, regardons par exemple l’iceberg avec sa grande partie immergée, support de sa plus petite partie émergée, ou l’arbre dont les racines généralement souterraines, forment un immense réseau communiquant et nourricier pour l’ensemble, ou l’être humain, dont le corps physique est la partie la plus visible à l’œil nu, traduisant l’état global de l’être dont son état interne et celui de ses corps subtils.

Selon moi, la peau est à l’être humain ce que la surface du sol est à l’arbre, et ce que la ligne d’horizon est à la mer et à l’océan : une interface qui réunit simultanément des parties complémentaires d’un tout.

La partie visible de l’iceberg, de l’arbre ou de l’être humain, évolue en fonction de l’évolution de sa partie invisible et de l’évolution de l’environnement, qu’il soit proche ou lointain dans l’espace et le temps…

Nous explorons et aimons les merveilles des fonds marins et les richesses souterraines nourricières. Alors pourquoi de pas explorer et aimer la beauté intérieure et subtile, inhérente à tout être humain ?

Notre façon de nous voir nous-même conditionne notre façon de voir les autres, de vivre et de voir la vie.

Aimerions-nous davantage la vie et les autres si nous nous aimions nous-même davantage ?

Tout comme le visible et l’invisible forment un tout, les parties pleine et vide d’un verre forment le système de ce verre dans son ensemble : un verre entier, simultanément plein en partie et vide en partie.

A mon sens, réaliser que, dans un système aussi équilibré que possible, dans une vie aussi équilibrée que possible, il y a des avantages et des inconvénients, aide à voir l’ensemble d’une situation, et à décider…

Décider d’accepter des avantages en prenant en compte les inconvénients associés, visibles et invisibles… Décider d’accepter des avantages dont nous nous sentons de supporter les inconvénients et de les vivre…

Pour voir et percevoir tout cela, il me semble primordial d’être à l’écoute de nous-même, de notre être authentique, de notre ressenti, de notre subtilité, et de nous ouvrir à nous-même… Nos propres portes…

Alors lançons-nous « corps et âme » dans notre propre voyage au cœur de notre propre monde !

Selon moi, notre corps physique est notre messager particulier, dont l’état est la résultante de notre état global, interne, subtil et environnemental, dont le sens est de nous guider sur le chemin de nous-même…

N’est-ce pas quand nous sommes nous-même que nous arrivent l’amour, la santé, la beauté, la richesse…

S’agirait-il donc d’Etre, de bien Etre, dans le sens le plus authentique et complet possible, en réalisant l’existence de toutes les complémentarités complexes, visibles, invisibles et salutaires que cela implique ?

Allons plus loin…

J’entends souvent dans le langage courant dissocier la tête et le corps, influençant ainsi une interface au niveau du cou et tous les équilibres qui peuvent y être liés… Or la tête fait partie intégrante du corps et c’est notamment leur association, leur connexion, qui contribue à l’équilibre vital de l’être humain.

A l’image des interfaces vivantes que sont la peau humaine, la surface du sol et la ligne d’horizon…

… La peau de chaque animal est bien sûr et de la même façon une interface vivante…

… Les murs des lieux (appartement, maison, bureau et autres) sont aussi des interfaces…

… La carrosserie et le fuselage (de voiture, bus, train, avion et autres) sont également des interfaces…

… La surface de la planète Terre elle-même est à son échelle une gigantesque interface dans l’Univers…

Ainsi, voyons que tout est associé, de la plus petite partie à la plus grande partie visible ou invisible…

Tout est connecté, tout est dans tout, et c’est cette magnifique complexité, ce point de vue, ce sens de la perspective, qui nous permet de nous respecter, de nous rassembler, chacune et chacun de nous, en nous-même, avec les autres êtres humains, animaux, végétaux, minéraux… Et le monde dans sa totalité…

Blandine Vaquer, le 20/07/2019

« La communication en résonance intuitive vous accompagne à rendre visible l’aspect invisible d’une situation, très souvent riche en potentiel d’évolution globale pour votre vie… Contactez-moi au 06 24 01 20 43 ou sur blandine.vaquer@yahoo.fr pour plus d’informations ou pour réserver une séance. A très bientôt ! » Blandine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s