L’humain parfait, un hum’imparfait…

Qu’est-ce que la perfection ? Par rapport à quoi, à qui ?

A mon sens, nous sommes tous égaux et uniques, car tous parfaits avec nos imperfections respectives.

La perfection réside-t-elle donc dans le fait d’être imparfait ?

L’erreur étant humaine et certaines erreurs conduisant à de grandes découvertes sur nous-même et sur le monde, qualifions donc l’erreur de parfaite imperfection en tant qu’évolution !

Nous rapprocher de la perfection peut-il donc signifier le fait de nous améliorer nous-même ?

Là encore, que signifie le fait de nous améliorer nous-même ? Par rapport à quoi, à qui ?

Cette question conduit-elle à une comparaison avec quelque chose ou quelqu’un ?

A mon sens, la seule comparaison à faire est entre ce que nous laissons paraître de nous-même et ce que nous sommes authentiquement.

Nous rapprocher de la perfection est-il donc le fait de nous rapprocher toujours davantage de nous-même, de ce que nous sommes authentiquement, sans paraître ?

Voici quelques exemples qui, selon moi, sont de parfaites imperfections nous menant vers nous-même…

Etre parfait, ce n’est pas paraître à chaque instant…

… Invincible, alors que nous avons aussi besoin de soutien, car même un solide rocher peut s’altérer…

… Intouchable, alors que nos émotions nous submergent, car tout être humain a sa sensibilité, un Cœur…

… Immuable, alors que notre vie nous bouleverse, car la souffrance et les changements sont universels.

Etre parfait, c’est peut-être oser intégrer notre « plainte » et l’ombre qu’elle représente sur le tableau de la vie, une ombre obligatoirement mise en évidence par une lumière : le soleil en est le parfait exemple !

Tout être humain connaît la douleur à différents instants et à différents niveaux, car chacune et chacun de nous a son histoire, son vécu, ses épreuves, ses blessures, ses rêves, ses valeurs…

Le côté bénéfique de toute ombre est la lumière omniprésente qui la génère : chacune et chacun de nous a ainsi ses propres ombres et ses propres lumières associées qui les éclairent…

Quel que soit le degré de mal-être que nous traversons, chacune et chacun de nous reste un être humain, un être parfait avec ses propres imperfections, parties d’ombre et de lumière, qui peuvent s’harmoniser…

Nous rapprocher de la perfection commence-t-il alors en nous acceptant nous-même, et « les autres » en tant qu’êtres parfaits avec leurs imperfections, histoires, vécus, épreuves, blessures, rêves et valeurs ?

Chacune et chacun de nous vit ses propres bouleversements : « être l’ombre de soi-même », être authentiquement soi-même, être « l’autre » dans certaines situations… Là est la question…

Toute relation est à double sens même si nous avons la sensation qu’une relation est à sens unique.

Si cela nous blesse, cette « ombre » nécessite de comprendre nous-même quelle est la lumière qui la produit, pour l’accepter, l’intégrer, agir à notre rythme sans la fuir, nous respecter et respecter l’autre.

Pour cela, est-il toujours utile de nous remémorer précisément une « ombre » passée pour en faire émerger la lumière, alors que les émotions qui y sont connectées sont souvent encore là dans le présent ?

Avoir fait ou pas, dit ou pas, avoir des regrets ou des remords… Pourquoi « avoir » ?

Pourquoi ne pas plutôt  « être » ? Etre triste, joyeux, en colère, terrifié, rassuré, déçu, ressourcé, surpris…

Nous rapprocher de la perfection est-il aussi le fait d’accepter de ne pas pouvoir tout maîtriser ?

Physiologiquement, notre tête et nos pieds sont orientés en avant et sur les côtés mais pas à 360 degrés : voir derrière nécessite donc de nous (re)tourner, marcher « à reculons », en arrière, utiliser des miroirs…

A mon sens, bien être, c’est être au volant de notre véhicule de vie : regarder largement en avant et sur les côtés, avec uniquement des regards brefs dans les angles morts et les rétroviseurs…

« Etre » est selon moi la clef de la paix et de l’acceptation du fait d’être parfait avec des imperfections, faisant de nous ce que nous sommes aujourd’hui, nous faisant toujours avancer sur notre chemin de vie…

Blandine Vaquer, le 03/06/2019

« Humain parfait ? Hum’imparfait ? La communication en résonance intuitive vous accompagne sur la voie de vous-même, votre authenticité, votre évolution globale de vie… Contactez-moi au 06 24 01 20 43 ou sur blandine.vaquer@yahoo.fr pour plus d’informations ou pour réserver une séance. A très bientôt ! » Blandine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s