La vie est m… Veilleuse…

Nous entendons parfois dire que mettre le pied gauche dans la m… Porte bonheur. Alors au cas où nous y mettons le pied droit, faut-il y rajouter le pied gauche pour rééquilibrer le « bonheur » sous nos pieds ?

Ou carrément bien insister avec le pied gauche pour y mettre encore davantage de m… Porte bonheur ?

Dans tous ces cas, il y a de la m… Sous nos pieds : si elle est fraîche nos pas deviennent glissants, si elle est ancienne ils deviennent chargés, et de toutes façons nos pas deviennent salis, salissants et malodorants.

A mon sens, cela nous montre à quel point ce en quoi nous croyons conditionne et contrôle notre vie.

A travers cela nous réalisons que mettre le pied gauche dans la m… Et non le pied droit, « rassure », car peut porter bonheur ! Alors pourquoi nous plaindre parfois d’« avoir une vie de m… » ? Ou d’être « dans la m… » ? Que ce soit celle qui arrive fraîchement dans notre vie ou celle qui est là depuis longtemps, continuer à marcher dans la m… Peut nous ralentir, nous arrêter, nous faire chuter voire nous blesser.

Dès que nous marchons dans la m… Même si nous ne l’avons pas encore vue, nous sentons que quelque chose ne va pas, que nos pas sont plus lourds et nous savons intuitivement dans quoi nous avons marché.

Nous regardons alors l’ampleur des dégâts sous nos pieds et trouvons un moyen de remettre du propre avant que notre marche devienne glissante, chargée, salie, salissante, malodorante voire dangereuse.

Quel bonheur ressenti d’être propre sous nos pieds et de remarcher à notre propre rythme !

La m… Dans laquelle nous avons marché nous a donc bel et bien aidé à être heureux, non pas en la gardant sous nos pieds (peu importe les côtés touchés), mais plutôt quand nous y remettons du propre !

Même si ce n’est pas évident à voir au premier abord, elle nous a ainsi permis d’évoluer vers le bonheur.

Car, suite à ces évènements, nous portons plus d’attention à ce qu’il y a devant nous, plus de présence à nous-même et à notre environnement, et un regard nouveau pour mieux voir où nous mettons les pieds.

Alors si nous marchons dans la m… Plutôt qu’espérer qu’il s’agisse du pied gauche, voyons-nous plutôt nous-même comme notre propre porte-bonheur ! Pensons, souhaitons, disons et faisons « pour le bien » plutôt que « contre le mal », qu’il s’agisse de santé, famille, profession, logement… Selon moi, vivre est un équilibre à trouver, plus ou moins complexe à maintenir et qui nécessite de prendre de la hauteur lorsque se produit une situation de m… Car pour remettre du propre, mieux vaut voir le chantier global.

Quand cela arrive, nous avons la capacité de surmonter la situation : « complexe » signifie « composé de diverses parties », comme un complexe sportif, et non pas forcément « difficile » ni « compliqué ».

La vie est sportive, elle est l’énergie : nous sommes en perpétuel mouvement, à l’intérieur de nous-même, par la rotation de la Terre, par sa révolution autour du Soleil… Que nous nous en rendions compte ou pas.

Créer des connexions entre toutes ces composantes, nécessite de voir le tout, de plus haut, avec du recul.

Cette hauteur peut nous permettre d’apercevoir le bonheur en ce que nous vivons, même s’il semble loin. Quand nous avons le bon angle de vue et que nous regardons au bon endroit, nous pouvons trouver ce bonheur, par la confiance en nous-même, par la foi qu’il existe, et ce, d’abord en notre for intérieur.

Nous savons mieux que personne ce que notre propre bonheur représente pour nous-même : nous devenons « quelqu’un » si nous arrêtons d’être « quelqu’un pour » quelqu’un d’autre ou quelque chose.

Tout n’est pas facile à vivre mais en prenant du recul nous réalisons ceci : de même qu’il fait nuit d’un côté de la Terre ET simultanément jour de l’autre côté, la m… Trouble la vision ET contribue à l’éclaircir. Surtout que la m… Est naturellement produite par bon nombre d’êtres vivants, nous toutes et tous inclus.

Avec de la hauteur, nous réalisons que le Soleil est toujours là, même au-dessus des nuages, et qu’il ne tient qu’à nous d’en prendre conscience et de faire rayonner notre « soleil » intérieur : à mon sens, aimer c’est aussi partager différents angles de vue, et, évoluer c’est nous rapprocher de ce que nous souhaitons être, le tout en veillant à laisser l’autre libre d’évoluer à son rythme, car la vie « aimerveilleuse »…

Blandine Vaquer, le 30/10/2019

« Pour évoluer de façon globale dans votre vie, la communication en résonance intuitive vous accompagne à voir sous un autre angle une situation de m… Et son potentiel bénéfique… Contactez-moi au 06 24 01 20 43 ou sur blandine.vaquer@yahoo.fr pour plus d’informations ou pour réserver une séance. A très bientôt ! » Blandine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s